Que nous enseigne Maîtresse Pornographie ?

Le samedi 21 novembre 2020, dans le cadre des activités de formation Build Your Future, une conférence ouverte s’est tenue au Centre Culturel Comoé, de 10h  à 12h15, sur le thème d’envergure intitulé comme suit : « Jeunesse, sexe, pornographie ». Abbé Landry GBAKA-BREDE en était le conférencier. Considérée comme un sujet tabou, la pornographie se définit comme la représentation complaisante, à caractère sexuel, de sujets, de détails obscènes, dans une œuvre artistique, littéraire ou cinématographique. Cette représentation explicite d'actes sexuels finalisés a pour but de susciter de l'excitation sexuelle. Même si les jeunes représentent les personnes les plus concernées, il n’en demeure pas moins que la diffusion de ces obscénités touche toutes les couches sociales et concerne toute tranche d’âge. La pornographie qui a connu une évolution certaine (i) a plusieurs conséquences (ii). C’est pourquoi, il est nécessaire de faire la part belle aux mesures de prudence et surtout d’éduquer la personne humaine à la sexualité (iii). L’industrie pornographique a connu un déploiement avec la révolution sexuelle et l’essor de l’industrie des médias et des technologies de l’information et de la communication. En effet, alors qu’au début du 20e siècle, la pornographie était un univers bien réservé et moins accessible, depuis le début [...]

La plus grande organisation internationale de la société civile

Dans le cadre de ses activités, le Centre Comoé reçoit des invités chaque mois pour un partage d’expérience. C’est dans cette optique que le mercredi 18  novembre 2020 s’est tenue une réunion pas comme les autres. En effet, les résidents ont reçu pour la première fois dans l’histoire du Centre le président de l’IFFD nommé YAO OLIVIER, Ingénieur Généraliste en poste aujourd’hui en qualité de Responsable de la logistique et des exportations à SACO. C’est dans une ambiance chaleureuse que s’est tenue cette réunion. L’invité a raconté plusieurs anecdotes magnifiques concernant sa nomination à la tête de cette fédération qui a eu lieu à l’Assemblée Générale du 28 septembre 2020. Mais, qu’est-ce que l’IFFD ? IFFD signifie en français Fédération Internationale pour le Développement de la Famille. C’est une fédération non gouvernementale, indépendante et à but non lucratif, dont la mission principale est de soutenir les familles par la formation. Fondée depuis 1978, les programmes IFFD fonctionnent actuellement dans 70 pays sur les 5 continents en collaboration avec un vaste réseau de volontaires. L’IFFD est la plus grande organisation internationale de la société civile consacrée au développement de la famille. Rappelons que c’est la toute première fois que la présidence [...]

LES ANIMES, QUEL INTÉRÊT?

Lorsque l’on parle d’animés, nous imaginons immédiatement Dora l’exploratrice, les mini-justiciers ou peut-être par chance le célèbre Naruto. Bref, par animé, l’on pense directement à des distractions pour enfants. Quel ÉGAREMENT !!! D’abord, il faut savoir que lorsque l’on parle d’animés, l’on parle de production japonaise, de film d’animation japonais. Les animés ont une histoire, une origine, toute aussi passionnante que l’histoire de la colonisation de l’Afrique; elle fait partie intégrante de la culture nippone. Pourquoi les animés sont-ils si attrayants et passionnants ? Une seule phrase : ils sont capables de susciter des émotions intenses telles que la tristesse, la joie, la mélancolie, l’amour. Croyez-moi, je sais de quoi je parle. Les animés traitent de plusieurs thématiques philosophiques telles que la mort, la liberté, le totalitarisme, la paix, l’utilitarisme, ... Prenons simplement le chef-d'œuvre Naruto dans lequel la principale thématique abordée est celle de la paix. Nous sommes dans un monde où la guerre est chose courante (comme le nôtre). Pour arriver à un climat de paix, chacun a sa définition de la paix. Pour certains, on ne peut arriver à la paix que par la souffrance. Pour d’autres, l’homme est le véritable problème, du fait de sa [...]

Allo, ici cité Mermoz

À toi, mon ami. En rédigeant cette lettre, j’ai préféré te la rendre en une dédicace. Cela fait un moment que nous avions fait connaissance et dès les premiers moments de notre rencontre à Comoé, j’ai su qu’on serait des amis. L’amitié a cette particularité de l’entretenir. D’abord, je vais bien, je tiens à te remercier pour tes intentions et tes prières pour ma santé. Je le savais ! Et même-ci certains disent « ... on s’en fout de corona... », nous devrions respecter les mesures barrières. Pour la petite histoire, dans l’euphorie due à la nouveauté de cette pandémie et ses mesures drastiques de préventions nous avions été éloignés. Ce trimestre de confinement a été premièrement soulageant (nous étions en pleine semaine de composition). Très vite la routine et la précarité avaient pris le dessus sur ce semblant de vacance. Au fait, comme je te l’avais dit, je suis resté en résidence universitaire puisque je l’avais trouvé très animée. Le manque d’alternative avait plongé les étudiants à se tourner vers les sports ou aux jeux collectifs et la fermeture du restaurant de la cité a conduit à la spéculation sur la nourriture qui elle-même n’était plus de qualité. Même-ci dans la [...]

Côte d’Ivoire: 60 ans de théorie et de pratique du droit

Appel à communication CED COMOE Indépendante depuis 1960, la Côte d’Ivoire, a célébré le 07 août 2020 ses noces de diamant. Pierre précieuse parmi les plus précieuses, le diamant symbolise l’invincibilité et sa valeur résulte de la combinaison de quatre critères: le poids, la taille, la couleur et la pureté. Cette caractéristique et ces critères d’évaluation du diamant ne sont pas dépourvus d’intérêt pour une réflexion à l’occasion de ce soixantenaire. L’invincibilité, en effet, emporte ici la permanence; la permanence de cette «terre d’espérance» dont des «légions remplies de vaillance ont relevé la dignité» malgré tant de bégayements de son histoire. Relativement à la couleur, certes le traditionnel orange-blanc-vert n’a point changé mais l’attachement aux valeurs qu’il symbolisait s’est peut-être flétri. Enfin,la pureté peut renvoyer aux rêves et idéaux nourris au lendemain de l’indépendance. Mais le soixantenaire peut être l’occasion de mener une réflexion sur les deux autres critères: le poids et la taille. Le poids, en effet, peut être appréhendé ici, dans un rapport de superposition, au sens de l’autorité de l’État sur son territoire, les personnes qui y vivent et les activités qui y ont cours, dans la production et l’application du droit. La taille renvoie quant [...]

Readers are Leaders (8): RomA AmoR

Avec ce titre palindromique j’essaie d’exprimer un amour que j’éprouve pour Rome. Pourquoi ? Je ne saurai le dire. Il semblerait que tous les chemins y mènent. En tout cas je ne suis pas encore allé physiquement. Toutefois des films m’y ont conduit… Vous connaissez sans doute l’épique film Gladiator avec Russell Crowe dans le rôle de Maximus. Mais j’ai encore plus connu cette ville par ma lecture de trois œuvres de Robert Harris : Imperium, Conspirata et Dictator. Ces œuvres sont une trilogie sur Cicéron narrée par son secrétaire Tiron. C’est une splendide balade dans les rues, les maisons, les temples, le colisée de Rome. Il s’y déroule les intrigues les plus déterminantes pour la République et qui ont d’ailleurs conduit à sa chute. Mais qui est Tiron ? Tiron fut le premier à consigner mot pour mot les discours tenus au Sénat, et son système d’écriture abrégée, connu sous le nom de notes tironiennes, était toujours utilisé par l’Église au VIe siècle: il en subsiste même quelques traces aujourd’hui (le symbole &, les abréviations etc., NB, i.e.). Il faudrait lire ces livres pour comprendre sa grande loyauté vis-à-vis de son maître et aussi sa grande réserve. Imperium traduit la montée fulgurante [...]

Readers are Leaders (7): Remettre Dieu dans les consciences des maîtres de sciences psychologiques

Je vous invite à une espèce d’aventure de la pensée, de la réflexion autour de cet article. On va commencer par une espèce de constat auquel chaque étudiant est plus ou moins confronté en psychologie concernant la pratique. Le menu d’aujourd’hui sera une articulation de lecture essentiellement théorique et une découverte faite au cours de mes « lectures confinées », suite à des points qui me paraissaient énigmatiques entre ma foi catholique et la formation théologique, doctrinale qui en découle et ma pratique professionnelle future. Des manuels de psychologie clinique et psychopathologie, de psychanalyse, de psychothérapie, de cognitive etc., ouvrages proclamé comme étant la « doxa » de l’apprentissage en psychologie passant par Freud, Winnicott, Lacan, Melanie Klein, Franz Anton Mesmer, Joseph Breuer pour ne citer que ceci … Alliant savoir théorique, savoir faire, savoir être tel un credo qu’ils sembleraient inculquer. Tous quasiment d’accord sur le positionnement du psychologue concernant la neutralité bienveillante, l’attention flottante évoquée dans un ouvrage évoqué par Freud dans ces conseils aux médecins sur le traitement psychanalytique, ouvrage dans lequel il met en garde concernant deux écueils potentiels. Tout d’abord, l’orgueil éducatif et l’orgueil thérapeutique. Ainsi, le psychologue n’invoquera pas habituellement sa propre vie et ses difficultés durant sa [...]

Readers are Leaders (6): Cet autre virus qui sévit depuis bien des décennies

Cet autre virus qui sévit depuis bien des décennies Il s’agit du terrorisme intellectuel raconté par Jean Sevillia. « La France, dit-on, est le pays de la liberté. Dans le domaine des idées, cela reste à démontrer. Car sur la scène politique, culturelle et médiatique, tout se passe comme si un petit milieu détenait la vérité. (…) Pendant cinquante ans, les esprits réfractaires à ce discours ont été discrédités, et les faits qui contredisaient l'idéologie dominante ont été passés sous silence » Jean Sevillia, quatrième de couverture du ‘’Terrorisme intellectuel de 1945 à nos jours’’. Le terrorisme intellectuel est une idéologie française qui a connu une révolution aux années 68 et plus ; c’est également la pratique qui, au moyen d'arguments et de procédés intellectuels (conformes en général à la liberté d'expression), vise à intimider pour empêcher la formulation d'idées gênantes. On parle de "terrorisme" parce que le but caché est de faire taire l'adversaire en le discréditant ou en usant d'arguments émotionnels pour éviter un débat rationnel. La politique est un des domaines privilégiés du terrorisme intellectuel, mais la culture, l'enseignement, l'art, l'écologie, les "sciences sociales", etc. n'en sont pas exempts. L’auteur de l’œuvre Le terrorisme intellectuel de 1945 à nos jours, en écrivant ces [...]

Readers are Leaders (5) : Lire, moyen d’évasion et d’apprentissage de la perfection

« La lecture apporte à l’homme plénitude, le discours assurance et l’écriture exactitude. » affirmait Francis Bacon. J’ajouterai avec ma maigre expérience que lire c’est s’évader, tout en apprenant et se perfectionnant. La bonne lecture est une force profonde et saine qui fait de nous des intellectuels, faille encore dire que tout n’est pas bon à lire. Par ailleurs, lire pourrait être appréhendé, comme un moyen sûr pour fuir l’ennui et la paresse. De ce fait, ces moments de repos forcé et de travail adapté causés par la pandémie m’ont permis d’aborder certains livres sur lesquels je m’attarderai à l’exclusion de tout autre livre lu. Ces différents livres s’organisent en deux groupes : D’une part, des œuvres romanesques comme Les échelles du Levant d’Amin Maalouf. Dans Les échelles du Levant, Il s’agit de l’histoire d’un résistant. C’est avec des réminiscences claires et parfois taillées qu’Ossyane nous fait visiter son fervent passé, avant sa descente aux enfers. Issu d’une famille aisée, au passé glorieux, il quitte le Liban pour la France afin de continuer ses études en Médecine en 1940. Une fois dans les ruelles françaises, il s’engage dans la résistance pendant la deuxième guerre mondiale, et tombe amoureux. A l’issu de ladite [...]

Readers are Leaders (4): Dans le Fleuve de la littérature africaine

Depuis l'apparition de la maladie à coronavirus, j'ai décidé de me plonger dans le fleuve de la littérature africaine. Et c'est ainsi que j'ai découvert trois grandes œuvres littéraires(Soza Boy, De l'autre côté du regard et Mes étoiles noires) qui ont réussi à étancher ma soif. Tout d'abord, il y a eu Soza Boy de l'Ecrivain nigérian Ken Saro Wiwa, avec son "anglais  pourri " qui m'a fait voyager au de pays de Méné (enfant-soldat et personnage principal de l'oeuvre). Dans cette oeuvre, j'ai pu retenir une  chose: -La guerre n'a jamais été une chose bonne. Elle nous enlève tous ceux qui nous sont chers et nous rend semblable aux animaux. Ma seconde oeuvre lue s'intitule <<De l'autre côté du regard>>, de l'Ecrivaine Sénégalaise Ken bugul. Par cette oeuvre imprégnée de brins de poésie , l'auteure montre son regret et sa colère contre le manque d'amour de sa mère à son égard. Elle le répète à plusieurs reprises dans divers passages de l'oeuvre en comparant sa relation entre elle et sa mère avec la relation entre sa nièce Samanar et sa mère. Elle juge que sa mère ne l'a jamais aimé, et que sa grande soeur Assy , mère [...]

Load More Posts